Bienvenue aux APIs des merveilles

Larry a pris la place des pigeons voyageurs, Facebook celle de nos albums photos, ce n’est pas un secret, les réseaux sociaux représentent une part importante du trafic internet mondial. Mais leur succès n’est pas seulement le miroir des connections sur leurs sites respectifs. Une masse importante des visiteurs et du contenu généré provient en effet d’applications tierces intégrant des fonctionnalités sociales via des interfaces de programmation (API) mises à disposition des développeurs.

Précisons tout d’abord ces termes ensemble afin de clarifier le sujet :

  • API
    Les interfaces de programmations, aussi désignées par API, sont un ensemble de classes, de méthodes et de fonctions mises à disposition par un éditeur de logiciel, de sites web, de bibliothèques, pour permettre à un tiers de développer un plugin ou une application en se basant dessus.
  • Réseaux sociaux
    A l’origine, ces réseaux représentent un groupe de personnes partageant des intérêts ou des liens personnels pouvant facilement se mettre en relation les uns avec les autres. Sur internet, ces réseaux sont devenus beaucoup plus massifs et les points communs entre les utilisateurs reliés sont devenus de plus en plus mince. Ils servent en particulier à partager sa vie, ses expériences, des médias voire se créer un réseau.

Bien entendu Facebook et Twitter ne sont pas seuls exemples, même s’ils comptent parmi les plus importants (et influents). On peut aussi citer :

  • Google + qui fut d’abord pensé comme un concurrent à Facebook.
  • Pinterest qui se base sur l’aspect collection.
  • Instagram qui est beaucoup plus orienté vers le partage de photos.
  • Tumblr qui est orienté microblogage.
  • LinkedIn qui se tourne vers le réseau professionnel.

Encadrée par Morgan MAGNIN pour l’École Centrale de Nantes, notre première rencontre a permis de décomposer cette étude selon 2 grands axes :

Nous aborderons au cours des premiers mois les possibilités fournies par les APIs de quelques uns de ces réseaux sociaux tout en essayant d’évaluer et relativiser les risques vis à vis des données personnelles qui sont alors sollicitées. (N’hésitez pas à partager des sites utilisant ces ces APIs en commentant nos articles).

Dans un second temps, nous envisageons de nous tourner vers l’utilisation technique d’une de ces APIs dans le cadre d’un projet que nous rendrions disponible via Github, ce point sera rediscuté avec notre encadrant dans les mois à venir.

Cet article comme les prochains, ainsi que nos éventuels codes sont placés sous licence Creative Commons. Vous pouvez donc librement réutiliser leur contenu (hors utilisation commerciale) en citant clairement nos noms : Nicolas DAVID et Sylvain PALOMINOS ainsi que le cadre de cette étude, à savoir : SOCIALAPI13.

Nous vous donnons donc rendez vous d’ici le 25 Octobre pour une présentation détaillée des possibilités offertes par les APIs de Twitter et de Facebook !

 

Auteurs : Nicolas DAVID & Sylvain PALOMINOS
Encadrant : Morgan MAGNIN
Licence Creative Commons

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>