Les cours 100% en ligne

Aujourd’hui nous allons traiter plus spécifiquement de trois plateformes de cours entièrement en ligne : edX, FutureLearn et Coursera. Nous n’avons pas traité la plateforme France Université Numérique car nous manquons à ce jour d’informations sur ses modalités de mise en oeuvre, les premiers cours ne débutant qu’en 2014.

FutureLearn (1)

C’est une plateforme britannique toujours en développement lancée fin 2012 (2) par The Open University le 18 septembre 2013 (3) en association avec les universités britanniques.

Chaque MOOC est décomposé en semaines de travail. Chaque semaine, l’enseignant peut mettre à disposition plusieurs types de ressources :

  • Des vidéos

  • Des articles

  • Des sujets de réflexion que l’étudiant est invité à commenter sous la forme d’une discussion entre tous les participants.

  • Des quizzes

    • Lorsque l’étudiant se trompe, un éclaircissement est apporté avec un lien vers l’élément du cours sur lequel la question porte, il peut alors corriger sa réponse. Au bout de 3 essais infructueux, la réponse est marquée fausse.

C’est l’étudiant qui marque sa progression dans le cours, qu’il ait réellement lu les ressources… ou non. Pour chaque ressource, les apprenants peuvent apporter des commentaires qui peuvent être repris, likés ou signalés. L’enseignant peut également attacher des documents à télécharger.

Les utilisateurs peuvent se connecter les uns aux autres via un système de suivi (following). L’historique de leur activité étant disponible sur leur profil.

edX (4)

edX est une plateforme américaine fondée par le MIT et Harvard. Elle propose des cours qui touchent toutes les thématiques des sciences à l’art en passant par l’histoire. En tant qu’élève, il est possible de s’inscrire au cours de notre choix selon la disponibilité de ce dernier. Le cours est alors animé par une équipe de professeurs. Ils proposent un contenu à la formation sous différentes formes. Précisons que, sauf exceptions, les cours sont tous disposés sur une même plateforme selon le même modèle.

L’interface générale proposé à l’élève est la suivante :

  • courseware : recensement des différents modules de la formation avec liens vers les ressources associées et le cours

  • course info : informations pratiques de la formation, sa présentation et son planning

  • discussion : forum

  • wiki : recensement des ressources utiles pour suivre la formation proposée

  • progress : propre à l’élève, rend compte de son suivi

Il est possible d’en ajouter d’autres en fonction du cours.

Dans l’onglet courseware, pour chaque module, nous pouvons trouver des vidéos, des articles, un hangout où les participants sont invités à réagir en direct, un interview sonore, … Certaines ressources doivent être consultées alors que d’autres, optionnelles, approfondissent le thème. Pour certaines formations, à l’issue du module, l’onglet progress s’actualise et indique si l’élève a visualisé le support et/ou validé le quizz. Chaque enseignant semble être libre de construire son cours comme il le souhaite. La progression peut différer. Par exemple, pour un cours de neurosciences, cette dernière augmente à la consultation des ressources alors que pour une formation propre à la plateforme interne d’edX, les réponses au quizz la font évoluer. Les résultats de ces quizz sont d’ailleurs sauvegardés sans possibilité de repasser le questionnaire, ce qui détermine sans nul doute, la validation de la formation.

Coursera

Coursera, plateforme américaine de MOOC, a été lancée en avril 2012. Elle propose désormais environ 200 cours de 33 universités telles que Yale, Columbia, Stanford, … Les cours proposés couvrent des thématiques aussi variées que les deux plateformes précédemment présentées et durent en moyenne 8 semaines. Ils sont gratuits au contraire de la certification dont le prix varie suivant la formation.
L’interface élève suit la même logique que les précédentes plateformes. La grande différence se trouve ici dans l’existence d’un quizz hebdomadaire qui valide le suivi de l’élève. Le quizz peut prendre la forme d’un QCM comme contenir des questions ouvertes.
Pour plus de détails sur cette plateforme, nous vous invitons à lire le billet de nos collègues (7).

En conclusion, ce billet se place plutôt du point de vue de l’apprenant et répond aux interrogations sur les modalités de mise à disposition du cours, d’évaluation et de suivi des élèves. Mais nous souhaiterions aussi savoir comment tout cela fonctionne du côté de l’enseignant. Pour cela nous envisageons de contacter ces professeurs utilisant ces plateformes ainsi que les concepteurs de ces outils.

Sources

(1) https://www.futurelearn.com ,consulté le 20 novembre 2013.

(2)http://www.telegraph.co.uk/education/educationnews/9743703/UK-universities-to-launch-free-degree-style-online-courses.html ,consulté le 20 novembre 2013.

(3) http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/74125.htm ,consulté le 20 novembre 2013.

(4) https://courses.edx.org/courses ,consulté le 20 novembre 2013.

(5) https://www.coursera.org ,consulté le 20 novembre 2013.

(6) http://www.journaldunet.com/management/formation/mooc-cours-en-ligne/coursera-le-pionnier.shtml ,consulté le 20 novembre 2013.

(7) http://veille-techno.blogs.ec-nantes.fr/index.php/2013/01/30/presentation-des-cours-en-ligne-udacity-et-coursera/ ,consulté le 22 novembre 2013.

Licence Creative Commons
Projet de veille technologique 2013 – Les outils de création d’un cours en ligne de http://veille-techno.blogs.ec-nantes.fr/ est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé Par Florent Godard & François Neber

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>