Financement Participatif : Comment réussir une campagne de financement?

La dernière fois, nous vous parlions des échecs du financement participatif. Pour suivre ce zoom sur les dangers qui peuvent menacer votre projet, nous vous proposons quelques conseils pour réussir.

1) Le projet

    Remise en question

    La première étape d’un projet réussi, c’est de le mettre a l’épreuve. Voici les questions que vous devez vous poser avant de commencer une quelconque démarche de financement participatif:

  • Le projet est il bien défini ?
  • Le projet a-t-il suffisamment de contenu pour être proposé au public?
  • Avons nous suffisamment avancé pour montrer un prototype/concept ?
  • Le projet intéressera il suffisamment de personne ?
  • Le projet n’est il pas trop complexe pour moi ?

Toutes ces questions, doivent être correctement jaugée pour connaître la véritable valeur du projet. N’hésitez pas a demander a vos amis, votre famille, et autre membres de votre réseau. Pourquoi pas faire un sondage ou une étude du besoin sur des sites communautaire ?

Si la plupart des projet n’obtiennent pas le financement voulu, c’est souvent parce que le projet en lui même n’est pas si intéressant que ça (voir notre dernière article). Le meilleur moyen de mettre a l’épreuve votre projet est de le comparer a des projet très bien réussi similaires, ou au contraire, a des projet ratés : Dans quelle zone vous situez vous? Quelles sont les similarités? Les points améliorables? etc…

2) La préparation de la campagne

    a) Choix du site

    Il existe plusieurs critères pour décider du site à choisir pour sa campagne : le thème,   la fréquentation, la part de financement reversé au site et le mode de financement des projet.

    Le thème dépend de votre projet, s’il est artistique, myMajorCompany est un bon choix, un projet écologique sera plus adapté à Ecobole…

    Mais ce n’est pas le seul paramètre, en effet de nombreux projet artistique sont financé sur Kickstarter ou Ulule, de même pour les projet écologique. En effet il faut aussi faire attention à la fréquentation du site. En fait, si votre projet est plus enclin à attirer une niche, les sites spécialisés sont les plus adapté, mais s’il peut interresser un public plus large, il faut aussi considérer les sites aux thèmes généraux.

Le suivant est le plus simple à comprendre : la plupart des sites de financement, prennent un certain pourcentage sur les projet financés. Par exemple Kickstarter en prend 5%, c’est une donnée qu’il faut comparer avant de prendre une décision.

Le dernier point concerne plus la gestion de l’echec, mais pas seulement. En fait, dans le cas ou le projet n’obtient pas l’argent nécessaire,  il y a deux types de sites de financement participatif : ceux qui donnent l’ensemble des fonds insuffisamment récoltés au responsable du projet et ceux qui ne le donnent pas. Il faut prendre en compte que, dans le deuxième cas les utilisateurs seront moins enclin à donner s’ils pensent que le projet ne sera pas financé.

 

   b) Choisir le montant et le temps nécessaire au financement ansi que les récompenses.

C’est certainement l’une des parties les plus sensible de la préparation. En effet il faut tout d’abord calculer un budget le plus sûr possible pour son projet, puis de décider des récompenses qu’il sera possible de donner aux financeurs pour que cela les incitent à donner. Il ne faut pas oublier de prendre en compte le prix de ses récompenses dans son budget, ainsi que les dépenses annexes qu’elles engendrent (frais de ports…). Enfin il ne faut pas oublier le pourcentage du site dans son calcul.

Enfin, il faut décider d’une durée pour le financement. Il ne faut pas tomber dans le piège de penser qu’une campagne plus longue aura plus de chance d’être financer. En fait il faut prendre en compte le fait que les utilisateurs se basent sur le pourcentage de financement et le temps restant. La plupart du financement se fait en deux temps, au début du projet, la où la publicité et le buzz est le plus fort, et à la fin de la campagne, là ou les risques sont les plus faibles pour l’utilisateur. Le but est d’avoir une campagne assez longue pour ne pas rater de financeurs, mais pas trop longue pour ne pas tomber dans l’oubli entre ces deux moments. La durée moyenne d’un projet financé sur Kickstrater est de un mois.

 

3) La campagne

   a) Le début : création de votre campagne

Vous avez choisi votre site, votre projet est bien structuré, vous avez une bonne idée de votre budget et des récompenses aux financeur, il est maintenant temps de créer votre page de financement participatif.

Malgré ce que l’on peut croire, il existe une recette miracle pour propulser son projet dès le début :

  •  Un aspect graphique envoûtant et cohérent sur toute la page de description du projet :

Pour réussir, il faut séduire. Aidez vous des autres projets pour faire une jolie page, qui donne envie de tout lire.

  • Une vidéo :

Présentez les membres du projet, les concepts derrière votre projet et son but, des images/animations de l’avancement du projet jusqu’à maintenant si vous avez commencé. Évitez au maximum une vidéo de 30mn avec une personne qui parle de manière monotone. Soyez audacieux, faites des blagues, donnez envie a l’internaute de s’intéresser au projet.

  •     De la publicité :

Créez une page Facebook, un compte Twitter, une chaîne Youtube… Tout ce que vous pouvez pour ébranler le web. Faites une news mémorable pour enclencher votre projet, et continuez a poster AU MOINS une fois par semaine (par jour si votre campagne est courte) l’avancée de votre projet. Ne laissez surtout pas votre projet dépérir.

Demandez a votre famille, vos amis, aux personne déjà intéresse de parler autour d’eux du projet. Par exemple, un des développeurs de Nuclear Throne (un jeu sur PC) à tenu un stream sur Twitch.tv pour promouvoir son jeu en early access sur Steam.

  •     Des images, des images, des images :

Il est parfois difficile de trouver de quoi illustrer son projet, mais c’est une obligation. Les images font passer beaucoup mieux le message qu’un pavé de 15 lignes.

  •      Des partenariats :

Trouvez vous des sponsors, des alliés. Un youtubeur connu qui serait intéressé par votre projet, une personnalité importante du web, cherchez des alliés pour propulser votre projet dans les hautes sphères du web.

  •      Vendez vos produits:

Que ce soit votre projet lui même, ou les récompenses associées, mettez les sous leurs meilleur jours. Vous donnez un simple porte clef pour les dons de 5€ ? Pourquoi pas un  porte clef personnalisé avec une signature du chef de projet et un message “Merci pour tout!” dessus.

Bien sur, restez humain, et ne vendez pas votre âme au capitalisme, mais rien n’interdit un peu de superlatifs !

  b) Le suivi de votre campagne :

Tout au long de votre campagne, vous devez regarder l’avancement du projet en rapport avec l’avancement des dons.

Une bonne technique consiste à garder un peu de contenu pour plus tard, même s’il était déjà présent avant de commencer la campagne, afin de remonter un peu la cote de votre projet.

Encore une fois, il faut communiquer au maximum; Et la communication se fait bien dans les deux sens: Vous devez partager l’avancée du projet, mais aussi prendre compte des remarques des internautes qui suivent votre projet !

La suite…

Enfin, n’oubliez pas que avoir obtenu son financement ne signifie pas que tout les conseil ci dessus sont obsolètes. Vous pouvez préparer le terrain pour des campagnes futures, tirer des leçons de vos echecs ou des fiertés de vos réussites. Bref, faites un bilan de votre campagne.

A bientôt pour un nouvel article,

Stay tuned !

/人◕ ‿‿ ◕人\

 Sources :

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>