Synthèse de la saga “Open Data, l’avenir ?”

Open Data : l’avenir ?

Synthèse

Vous avez raté nos articles sur le thème “Open Data, l’Avenir ?” des 5 derniers mois ? Pas de panique, nous vous proposons dans cet article de revenir sur le travail que nous avons mené pendant ce projet de veille technologique, et les principales informations qu’il faut en tirer.

Trois types d’acteurs

Dès notre premier article d’introduction, nous identifiions trois types d’acteurs qui font l’Open Data et qui sont donc à prendre en compte si on s’intéresse à l’avenir de l’Open Data.
- Les institutions publiques : les collectivités locales, les ministères…
- Les institutions privées, en particulier les entreprises : nous en avons analysé le rapport avec l’Open Data dans notre dernier article
- La société civile et les citoyens : vous, nous, chaque citoyen contribuant à l’Open Data, militant, “consommant” des données ouvertes…

Nous avons choisi de ne pas faire d’article à part entière sur l’analyse de ces catégories, mais plutôt de lire chaque thème en ayant à l’esprit leurs distinctions. Nous avons vu que tous ces acteurs jouaient un rôle dans l’Open Data, et que leurs intérêts étaient bien souvent directement ou indirectement lié.

Le cadre juridique et la protection des données

Pour amorcer notre série d’articles, nous nous sommes interessés à la définition de l’Open Data dans cet article. Les “données ouvertes” sont, par définition de l’Open Knowledge Foundation, les données librement utilisables, réutilisables et ditribuables par tout le monde. Il existe donc une définition et un cadre juridique à l’Open Data.

Si la réutilisation des données est libre, alors on peut se poser la question de la protection de données “à caractère personnel”. Nous avons donc, à l’occasion d’un article sur la protection des données personnelles, interrogé Benjamin Vialle, auditeur des Systèmes d’Informations au Service des Contrôles de la CNIL. Nous avons appris que, la diffusion de données personnelles étant soumise à autorisation préalable ou à une anonymisation, l’Open Data ne posait a priori aucun problème de protection des données personnelles.

Nous avons néanmoins pu constater qu’il existait une incompatibilité de fond entre la loi Informatique et Libertés (dont le message, est en substance “limitons le nombre de données stockées en imposant de justifier l’usage qui en est fait”) et la mouvance Open Data (et son leitmotiv “augmentons le nombre de données disponibles pour créer de nouveaux usages !”).

La situation actuelle : des débuts prometteurs

Comme on a pu le faire remarquer tout au long de nos articles, l’Open Data en est à ses débuts. Mais à l’instar du “Big Data”, tous les analystes s’accordent à dire que l’avenir des systèmes d’informations doit se penser en ayant à l’esprit les “données ouvertes”.

Aujourd’hui on voit se développer de plus en plus de projets. Nous nous sommes en particulier intéressé à la donnée géographique pour l’enjeu qu’elle représente aujourd’hui dans un article dédié à OpenStreetMap. Nous avons également exploré le champs des actes citoyens “militants” basés sur l’Open Data dans un article sur le collectif Regards Citoyens. Nous avons enfin tenté d’avoir une vision d’ensemble des rapports, encore pauvres, que le secteur privé noue avec l’Open Data.

Les leviers d’évolution

Grâce à ce panorama que nous avons le plus complet et le plus représentatif possible des projets Open Data, nous avons pu repérer certaines difficultés qui entravent le développement de l’Open Data.

Ces écueils appellent à certaines évolutions du monde de l’Open Data sans lesquelles l’évolution ne sera pas :
- évolution du monde numérique : volume de données disponibles, interopérabilités, …
- évolution du monde juridique : les différentes licences, la loi Informatique et Libertés et son rapport à l’Open Data
- évolution du monde politique et des mentalités : comment est perçu l’Open Data, comment les politiques le conçoivent/le promeuvent-ils ?
Cette liste, loin d’être exhaustive, donne certains indicateurs qui nous permettront de mieux connaître l’avenir de l’Open Data.

Quoiqu’il en soit, on a vu que les possibilités permises par l’Open Data étant potentiellement gigantesques, même si elles sont encore inconnues, et qu’elles concernent chaque acteur de la société.
Il y a ainsi fort à parier que d’une manière ou d’une autre, nous aurons bientôt de nombreuses interaction avec les données ouvertes -et sans nous en rendre compte-, tant la mouvance est amenée à s’imposer dans les années à venir.

Remerciements

Nous remercions Séverin Ménard, Benjamin Vialle, et Tangui Morlier avec qui nous avons eu la chance d’échanger pour la rédaction de nos articles.

Articles de la saga “Open Data, l’avenir ?”

http://veille-techno.blogs.ec-nantes.fr/index.php/2013/10/04/open-data-lavenir-introduction/

http://veille-techno.blogs.ec-nantes.fr/index.php/2013/10/25/open-data-les-donnees-ouvertes-et-leurs-licences-quel-cadre-juridique/

http://veille-techno.blogs.ec-nantes.fr/index.php/2013/11/23/les-donnees-ouvertes-la-protection-des-donnees-personnelles-et-la-cnil-2/

http://veille-techno.blogs.ec-nantes.fr/index.php/2013/12/22/openstreetmap-lenjeu-particulier-de-la-donnee-geographique/

http://veille-techno.blogs.ec-nantes.fr/index.php/2014/01/24/regards-citoyens-militantisme-enjeux-et-pouvoirs-autour-de-lopen-data/

http://veille-techno.blogs.ec-nantes.fr/index.php/2014/02/19/le-secteur-prive-lavenir-de-lopen-data/

Sources:

Citées dans les articles listés ci-dessus.

Auteurs:

Augustin Doury et Raphaël Traineau

Licence:

Projet de veille technologique 2013-Le contenu des articles traitant du sujet “Open Data: l’avenir?” est publié sous la licence WTFPL .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>