Synthèse et ouverture – Vers l’API et au delà –

A la base pensé comme une vitrine statique, le web a su se diversifier en proposant, au-delà de documents scientifiques, de plus ne plus de divertissements. Avec l’apparition des blogs et a fortiori de la communication instantanée, le web social se dessinait déjà mais son apogée est arrivée avec l’avènement de facebook. Les réseaux sociaux deviennent notre nouveau quotidien. Ainsi pour qu’un site soit “efficace” son intégration au sein des réseaux sociaux est cruciale. C’est ce que permettent les APIs : lier notre environnement (web) à ces plateformes de relations.
Que nous a valu une telle évolution ? Notre goût pour le sur mesure et notre besoin de personnalisation et de contact plus direct sans doute.
Un signe de ras le bol à l’horizon ? Il ne semble pas, le règne des réseaux sociaux paraît stable et ne pas sourciller.

Alors maintenant lecteurs, à vos apis, prêts ? Produisez !

 

Près de 6 mois se sont en effet écoulés au cours desquels nous avons tout fait pour familiariser nos interactions avec les apis. Au cours de ce travail de veille, nous avons donc décidé de dresser un panorama des apis sociales pour ensuite nous concentrer sur celles qui nous parlent le plus, à savoir twitter et facebook et peut être la plus facile d’usage twitter, dans un soucis de simplicité et d’universalité de la portée de ces articles.

Le contexte de cette étude repose donc sur le web 2.0, un web qui se veut social et que les internautes veulent personnalisables et plus proche d’eux pour optimiser leur expérience des contenus.

Article 1 : Lors de cette introduction, nous avons présenté les concepts d’API et de réseau social servant de mise en bouche à cette veille technologique.

Article 2 : Ce second article fut l’occasion de nous consacrer aux fonctionnalités offertes par les 2 géants du web social : twitter et facebook. Concernant twitter, nous avons décrit ici les différents types d’API ainsi que ses éléments constitutifs, des tweets, aux followers et autres concepts mis en place avec Larry. Pour facebook, nous nous sommes intéressés au fonctionnement même de facebook en présentant le concept de socialgraph.

Article 3 : Cet article a été l’occasion de présenter les CGU de Twitter. Seules celles concernant l’utilisation et la création d’applications utilisant le système d’API son évoquées. Cela nous a permis de découvrir les limitations imposées par le réseau, ainsi que les obligations auxquelles sont soumis les développeurs.

Article 4 : Lors de cette quatrième étape nous avons exposé comment fonctionne la création d’une application Twitter, ainsi que les démarches à effectuer sur le site web. Ensuite, nous avons montré les mécanismes généraux d’authentification via une API en utilisant pour l’exemple une bibliothèque pour java.

Article 5 : Ce cinquième billet nous a permis de recadrer le plan de notre étude. En effet, au lieu d’exposer les étapes de développement d’une application basée sur les réseaux sociaux, nous avons préféré survoler les bibliothèques permettant d’utiliser les fonctionnalités de Twitter en java, C++, javascript et php. Il en est ressortit que les bibliothèques pour les langages web sont en plus grands nombres et plus complètes que celles des langages de programmation où elles peuvent être parfois inexistantes.

Article 6 : Dans cet article nous avons tout d’abord parlé des CGU de Facebook et plus particulièrement celles touchant à l’utilisation de la plateforme API. Ces conditions n’ont rien d’exceptionnel comparées à celles de Twitter précédemment évoquées, avec un flou sur l’usage des données transmises à Facebook. La seconde partie ouvre le sujet en traitant de l’importance prise par ces réseaux sociaux dans le Web 2.0. Servant aujourd’hui à la fois d’outils de partage,  de vitrine commerciale voire de tribune politique, ce morceau social du web a une emprise bien réelle sur notre monde avec laquelle nous devons composer.

Concernant nos impressions quant au sujet des API des réseaux sociaux, nous n’avions jamais eu l’occasion ni la nécessité d’utiliser les API. Nous nous limitions alors juste à l’usage normal des réseaux sociaux. C’est donc sans connaissance préliminaire que nous nous sommes lancés dans ce sujet qui a parfois pris la tournure d’une expédition à la découverte du monde des APIs.

Bien qu’il existe de nombreux tutoriels sur l’usage des APIs à la fois sur les sites officiels mais aussi sur des articles rédigés par des internautes faisant partager leurs compétences, lorsque l’on veut pousser un peu plus loin la recherche sur le fonctionnement de ces fonctionnalités les choses se corsent en particulier à cause de la diversité des fonctionnalités (comme par exemple la plateforme facebook).

Si le temps nous le permettait, nous continuerions cette veille en proposant le développement d’une véritable application, comme nous l’avions souhaité au départ. Toutefois, l’intérêt majeur restait de découvrir les apis dans un cadre suffisamment large.
Un autre point intéressant serait d’étudier en détail les APIs non présentées pour les réseaux sociaux cités dans nos billets.

Plan du Rapport d’étude

  1. Présentation du web social

    1. Historique

    2. Principales plateformes sociales

  2. Le but des apis

    1. Définition

    2. Le cas facebook

    3. Le cas twitter

  3. Les possibilités offertes

    1. Un engouement croissant

    2. Une communauté dédiée

 

Auteurs : Nicolas DAVID & Sylvain PALOMINOS
Encadrant : Morgan MAGNIN
Licence Creative Commons

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>