Les plans de sécurité informatique – le retour

Les systèmes informatiques sont de plus en plus importants dans notre vie quotidienne, d’autant plus qu’avec l’explosion des smartphones, on veut avoir accès à toutes nos informations de n’importe où. De nombreuses entreprises détiennent donc des informations au format informatique et, depuis quelques années, UNIQUEMENT au format informatique. Ces dernières peuvent être vitales au fonctionnement de l’entreprise et il est donc nécessaire d’éviter la perte de ces informations ou de limiter les conséquences d’une crise informatique.

Lors de ce projet de veille technologique, qui prend la suite du groupe de l’année dernière, nous nous intéresserons aux thèmes suivants :
Qu’est-ce que la sécurité informatique ?
Afin de préciser l’article concernant la méthode de l’audit permettant l’évaluation des risques de l’année dernière, nous aimerions préciser que la sécurité informatique doit prendre en compte différents risques :
1) Les risques matériels accidentels pouvant entraîner la destruction partielle ou totale des matériels ou des supports informatiques et de leur environnement.
2) Le vol et le sabotage de matériel, notamment les petits matériels de supports informatiques.
3) Les pannes et dysfonctionnements matériels ou logiciels.
4) Les erreurs de saisie, de transmission ou d’utilisation des informations.
5) Les erreurs d’exploitation : oubli ou écrasement d’un fichier ou d’une sauvegarde, erreur de préparation ou de lancement.
6) Les erreurs de conception et de réalisation.
7) La fraude ou le sabotage immatériel.
Quelles sont les méthodes et les outils de protection de ces informations ?
Par la suite, nous étudierons et comparerons différentes méthodes de conception de plans de sécurité informatique tels que MEHARI (étudié l’année dernière), FEROS, EBIOS, OCTAVE, …
Etude de cas :
Enfin, nous ferons une étude de cas de mise en place d’un plan de sécurité informatique.

Plans de sécurité informatique de Jean-Baptiste CLAVEL et Adrien THIERY est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 3.0 non transposé